Recrutement d’un(e) post-doc, LPL 2018

Un poste de chercheur post-doctorant en désambiguïsation sémantique et substitution lexicale est à pourvoir dès que possible au sein du Laboratoire Parole et Langage à Aix en Provence dans le cadre de l’ANR ALECTOR.

L’objectif du projet est le développement d’outils d’aide à la lecture pour des enfants dyslexiques basés sur la simplification automatique de textes (SAT). Dans le cadre de ce projet, la mission du post-doctorant inclut deux objectifs majeurs. D’une part, il s’agira de développer des méthodes innovantes pour la substitution lexicale en tenant compte de différents critères intralexicaux et statistiques. Pour cela, le post-doc s’appuiera sur des travaux en désambiguïsation sémantique et sur des ressources existantes, notamment ReSyf (un lexique de synonymes gradués et désambiguïsés). D’autre part, il s’agira d’enrichir la ressource et la méthode de désambiguïsation sémantique avec l’inclusion d’expressions polylexicales (multiword expressions) auxquelles une mesure de complexité devra être associée.

La publication de cette recherche et son transfert aux équipes partenaires du projet fera également partie des missions du post-doc.

Détails

Durée : recrutement dès que possible (décembre 2017 ou janvier 2018), durée d’un an
Localisation : Laboratoire Parole et Langage, Aix-en-Provence
Contrat : CDD
Rémunération : selon grille du CNRS et expérience (entre 2.000€ et 2.400€)

Profil recherché

Doctorat en informatique, spécialité traitement automatique des langues  ou tout domaine proche.
Un très bon niveau de français et d’anglais (rédaction et compréhension, écrit et oral) est nécessaire.

Contexte

La métropole Aix-Marseille est la deuxième agglomération urbaine de France. Elle offre un environnement culturel dynamique et attirant, convenablement situé sur la côte méditerranéenne, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Aix-Marseille est une métropole cosmopolite et bien connectée, avec un climat agréable et entourée de paysages époustouflants tels que le parc naturel des Calanques et l’arrière-pays provençal.

Aix Marseille Université est la plus grande université de France et du monde francophone par son nombre d’étudiants et son personnel. Elle comporte un environnement de recherche riche et diversifié, qui attire des scientifiques effectuant leurs travaux dans des disciplines très variées, y compris en traitement automatique des langues, en collaboration avec des partenaires internationaux.

La personne recrutée sera encadrée par un des coordinateurs locaux du projet et intégrera une des équipes de recherche du LPL à Aix-en-Provence. Elle participera à des réunions de projet en France, co-rédigera des articles soumis à des conférences et revues internationales, et interagira avec d’autres membres du projet en France et avec des membres de la communauté de recherche internationale.

Candidature

**La date limite d’envoi des candidatures est le 15 octobre 2017.** Merci d’envoyer les documents ci-dessous en pièce jointe dans un document unique nommé **NOM-Prénom.pdf**, en français OU en anglais, à Nuria Gala ET Carlos Ramisch ET Alexis Nasr (Prénom.Nom@univ-amu.fr), indiquant « Candidature Post-Doc AMU » comme objet du message :

 * un CV, incluant une liste des publications

* une lettre de motivation où vous expliquerez comment l’offre correspond à vos intérêts et à vos expérience

* une copie du diplôme de doctorat ou un document indiquant la date de soutenance

* les coordonnées d’une ou deux personnes pouvant vous recommander

Références bibliographiques

Baldwin T. and Kim S. N. (2009) Multiword Expressions. In Nitin Indurkhya and Fred J. Damerau (eds.) Handbook of Natural Language Processing, Second Edition, CRC Press, Boca Raton, USA, pp. 267-292.

Biran O., Brody S. & ELhadad, N. (2011) Putting it simply: a context-aware approach to lexical simplification. In Proceedings of the 49th annual meeting of the Association for Computational Linguistics: Human Language Technologies, pp. 496-501. Portland, Oregon.

Gala N., François T., Bernhard, D. & Fairon, C. (2014) Un modèle pour prédire la complexité lexicale et graduer les mots. Actes de la conférence Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN 2014), Marseille.

Ligozat A.-L., Grouin C., Garcia-Fernandez A. & Bernhard D. (2013) Approches à base de fréquences pour la simplification lexicale. Actes de la conférence Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN 2013), Sables d’Olonne.

Mc Carthy D. & Navigli R. (2009) The English lexical substitution task. Language Resources and Evaluation, 43(2), pp. 139–159.

Siddhartan A. (2014) A survey of research on text simplification. International Journal of Applied Linguistics, 165:2, pp. 259-298.

Publicités

Une réflexion sur « Recrutement d’un(e) post-doc, LPL 2018 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s